vendredi 31 mai 2024

"Lettre ouverte" de la FNAREN et congrès annuel

La Fédération Nationale des Associations des Rééducateurs de l’Education Nationale (FNAREN), partenaire de longue date de la FOF, continue à défendre des revendications pertinentes qui vont dans le sens de ce que nous soutenons.

Vous trouverez leur rédaction d’une « lettre ouverte » adressée au Président de la République, au 1er Ministre et à la Ministre de l’Education Nationale. Cette initiative se veut être informative quant à l’état des lieux de la profession de rééducateurs, nommés à présent enseignants spécialisés pour les aides à dominante relationnelle, dans l’Education Nationale.

La FNAREN s’inquiète des postes qui se réduisent, voire qui s’éteignent dans certains départements, par la formation réduite et avec non-sens apportée aux futurs enseignants spécialisés et donc par le manque d’aides spécialisées auprès des enfants qui en auraient besoin dans les écoles (cf. pièce jointe).

Egalement, la FNAREN organise son 37ème congrès du 9 au 12 juin 2024 à Saintes : « De soi à nous, de nous à soi : aider l’enfant à se découvrir pour rencontrer les autres et à découvrir les autres pour se rencontrer« . Vous pouvez découvrir leur programme riche de divers intervenants et de thèmes via ce lien.



vendredi 5 avril 2024

Un extrait du livre de Delphine De Vigan, Les Gratitudes

« Je suis orthophoniste. Je travaille avec les mots et avec le silence. Les non-dits. Je travaille avec la honte, le secret, les regrets. Je travaille avec l’absence, les souvenirs disparus, et ceux qui ressurgissent, au détour d’un prénom, d’une image, d’un mot. Je travaille avec les douleurs d’hier et celles d’aujourd’hui. Les confidences.

Et la peur de mourir.
Cela fait partie de mon métier.
Mais ce qui continue de m’étonner, ce qui me sidère même, ce qui encore aujourd’hui, après plus de dix ans de pratique, me coupe parfois littéralement le souffle, c’est la pérennité des douleurs d’enfance. Une empreinte ardente, incandescente, malgré les années. Qui ne s’efface pas. »

Delphine de Vigan.

mardi 26 mars 2024

INVITATION à l'ASSEMBLEE GENERALE 2024 de la FOF Bretagne le samedi 6 avril à SAINT-BRIEUC

 


INVITATION à l'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE 2024 de la FOF Bretagne  

Le Conseil d’Administration de FOF Bretagne vous invite

le samedi 6 avril 2024 à 10 heures 

Lieu : 

 Maison des cultures bretonnes TI AR VRO

138 rue du Légué - 22000 Saint-Brieuc


Comme l’an passé, nous vous proposons de nous retrouver dans les Côtes d’Armor, à Saint-Brieuc, pour notre Assemblée Générale. Vous pourrez également suivre cette AG en distanciel via un lien visio.


Quel que soit votre mode de participation, nous vous demandons une confirmation par retour de courriel avant le 30 mars (soit 8 jours avant l’AG) en nous précisant si vous assisterez à cette AG en présentiel ou en distanciel. Le lien pour la visio sera effectif à partir de 9h30, le samedi 6 avril, pour que vous testiez la connexion.

Nous partagerons avec plaisir le repas de midi, chacun étant invité à venir avec son déjeuner. Le dessert, le café et les boissons vous seront offerts par la FOF Bretagne.

L’après-midi se poursuivra par une rencontre avec Régine Mary (conférencière gesticulante), qui interviendra sur la démarche qualité dans la formation, et ses implications sociétales et éthiques. Cette question, ayant traversé et secoué notre syndicat régional et la fédération, mérite d'être déployée et abordée avec un regard critique. 


En dehors de ses obligations légales, l’Assemblée Générale de la FOF Bretagne, c’est aussi l’endroit pour se retrouver, faire connaissance, échanger au sujet de nos pratiques orthophoniques et défendre une orthophonie plurielle.


Le CA évolue encore cette année, avec des départs. La vitalité de notre syndicat régional suppose que nous soyons un minimum dans l’équipe. 

Ainsi, nous aimerions accueillir de nouvelles personnes pour nous permettre de poursuivre les projets initiés et en construire de nouveaux.

Chacun a sa place et peut apporter ses idées, partager, questionner et apprendre !

Nous avons réussi sur l’année 2023 à relancer une dynamique et nous souhaitons que l’aventure se poursuive.


Votre présence est importante, rejoignez-nous!


Le CA de la FOF Bretagne

Elise Aignel, Laureen Blot, Nicol Boulidard, Maud Charuel, Anne Coléno, Claire Fauveau, Bénédicte Fégar-Cogneau, Magali Landais, Marie-Paule Le Ninan, Mathilde Leconte, Annie-Flore Mathias, Maëlle Méner, Julie Pérel, Ghislaine Rosec.


N’hésitez pas à nous dire si vous avez besoin ou si vous proposez un covoiturage.






UNE LECTURE A NE PAS MANQUER !

Isabelle Canil a généreusement partagé sa communication réalisée lors de l’AG constitutive de FOF Nouvelle-Aquitaine en décembre 2023 :

"L’enfant au risque de la norme"

Son intervention est pleine d’humour et néanmoins tellement juste sur ce que nous vivons actuellement autour des TND ! C’est une lecture à ne pas manquer !

Vous retrouvez également sur le site de notre partenaire Pratiques, le numéro 102 du même intitulé « L’enfant au risque de la norme » , incontournable pour nous orthophoniste !  Du normal au pathologique, glissement des limites de la tolérance à la différence… comment la souffrance infantile peut-elle encore trouver une écoute ?

mardi 5 mars 2024

LA REPRESENTATIVITE 

Mise à jour février 2024


« le seul syndicat représentatif des orthophonistes » ou récemment « l’unique syndicat représentatif » : voilà une expression que nous entendons et lisons souvent, très souvent ; et jamais en parlant de la FOF ! Mais un syndicat représentatif, qu’est-ce donc ?!

Vous êtes nombreuses et nombreux à nous interroger au sujet de la représentativité.
Que recouvre exactement cette notion ? Pourquoi la FOF n’est-elle pas représentative ? Peut-elle participer aux négociations conventionnelles ?

Un peu de définition pour commencer :
Le terme exact est « la représentativité des organisations syndicales habilitées à participer aux négociations conventionnelles ».
Comme le nom complet l’indique, la représentativité est une notion qui s’applique dans le cadre des relations conventionnelles entre les représentants de la profession et l’Assurance Maladie. Ces relations sont dites conventionnelles car les orthophonistes libéraux signent une convention avec l’Assurance Maladie : nous respectons un certain nombre de règles et d’engagements (la nomenclature, les tarifs, la télétransmission, etc…) et les caisses remboursent les soins orthophoniques aux patients. Les relations conventionnelles recouvrent donc les négociations autour de la nomenclature, de l’AMO, des avenants à la convention (comme l’avenant 15 qui proroge l’avenant 13 concernant les incitations à l’installation dans les zones dites sous-dotées, l’avenant 16 qui modifiait la nomenclature et les tarifs et dernièrement l’avenant 20 avec l’augmentation de l’AMO et l’introduction de nouvelles règles d’exercice). Cela concerne également la représentation officielle de la profession dans les instances comme les CPN, CPR et CPD (commissions paritaires nationale, régionales et départementales) … Pour tout cela, la FOF ne peut pas participer. Nous ne signons pas les accords conventionnels, ne siégeons pas aux commissions paritaires.

Comment obtenir cette représentativité ?
Pour qu’un syndicat professionnel d’orthophonistes puisse être représentatif, il lui faut répondre à l’enquête de représentativité qui a lieu tous les 3 ans environ à l’initiative des ministères chargés de la santé et de la sécurité sociale.
Cette enquête va vérifier un certain nombre de points pour décider si le syndicat peut être représentatif pour la profession, tels que : l’ancienneté (2 ans minimum), l’expérience, l’indépendance financière, l’activité (les travaux menés, les publications, les informations, les services rendus aux adhérents, donc toutes nos activités), l’audience appréciée en fonction de l’activité et de l’expérience d’une part et en fonction des résultats aux élections URPS d’autre part. Depuis 2021, le nombre d’orthophonistes en libéral étant supérieur à 20000, les représentants aux URPS sont élus (ils étaient auparavant désignés parmi les syndicats représentatifs). Toute organisation syndicale, représentative ou non, peut présenter des listes. Enfin, sont pris en compte le nombre d’adhérents et la présence territoriale.

Et la FOF, alors ?
En ce qui concerne la FOF, elle a été représentative de 1985 (à ce moment, la FNO dépose un recours contre la représentativité de la FOF, qui l’obtiendra quand même). Elle perd la représentativité en 1996, après la crise du vide conventionnel*, le nombre d’adhérents ayant chuté de façon importante. Lors des enquêtes auxquelles la FOF a répondu par la suite, tous les critères étaient reconnus sauf celui du nombre d’adhérents et la présence sur le territoire. Ces dernières années, la FOF a porté ses efforts sur la création de deux nouveaux syndicats régionaux : FOF Occitanie et FOF Nouvelle Aquitaine. Après 2 ans d’interruption, FOF Nord-Est a été refondé également. Ainsi quasiment tout le territoire métropolitain est couvert.

Et pourtant…
La FOF est un syndicat professionnel donc tout ce qui concerne la profession est sujet d’étude pour notre fédération. Nous avons une parole à porter sur tous les sujets qui se rapportent à l’orthophonie. Ne pas signer la convention ne signifie pas que nous ne pouvons pas réfléchir sur les textes et émettre une position sur le sujet, comme sur bien d’autres questions. Nous avons écrit sur les recommandations de bonne pratique sur le TDAH et sur l’autisme, nous avons été auditionnés par l’Autorité de la Concurrence pour les règles professionnelles, nous sommes intervenus auprès des pouvoirs publics sur la question de la double prise en charge ou sur celle de demande de bilans pour dossiers d’aménagements scolaires… Et nous avons participé pleinement au travail qui a permis la réforme des études de 2013, entre autres sur les notions de transversalité, de relation thérapeutique et de posture professionnelle clinique.
La FOF a également su prendre une place, sa place, au sein de l’intersyndicale pour la défense de la FPH et du médico-social, où elle pose une parole qui est écoutée. Et d’ailleurs la représentativité des syndicats professionnels ne concerne que les libéraux. Pour les salariés, les syndicats professionnels (FOF et FNO) ne sont pas représentatifs ! S’il faut signer des textes concernant l’exercice salarié, ce sont les confédérations syndicales des salariés (comme CFDT, CFTC, CGT, FO, UNSA, SUD…) qui le feront car ce sont elles qui sont représentatives pour les salariés.
Comme syndicat professionnel, la FOF a toute légitimité à réfléchir et parler sur l’orthophonie. La seule restriction est de ne pas pouvoir négocier et signer ce qui se rapporte à la convention des orthophonistes libéraux ou siéger dans les instances qui s’y rapportent.

La FOF, représentative à nouveau ?
La dernière enquête de représentativité a eu lieu en 2021. Nous n’y avons pas répondu car le nombre d’adhérents et la présence sur tout le territoire n’avaient pas suffisamment évolué. La charge de travail que cela représente n’aurait alors pas porté de fruits tangibles et les tâches ne manquent par ailleurs pas dans les syndicats régionaux et à la fédération.
Pour être représentative à nouveau, la FOF a donc besoin de plus d’adhérents.

Nous ne croyons pas à la pensée unique et voulons une orthophonie plurielle. A nous tous de continuer à faire connaître nos idées, de défendre notre conception de l’orthophonie et de notre métier, de partager avec nos collègues cet engagement fort qu’est l’adhésion à la FOF.
Adhérer et faire adhérer reste un slogan peut-être, mais surtout une action plus que jamais nécessaire à la pluralité syndicale.

vendredi 9 février 2024

 ASSISES citoyennes du SOIN PSYCHIQUE 2024

Nous vous partageons ci-dessous le programme 2024 des Assises Citoyennes du Soin Psychique.

lundi 1 janvier 2024

Bulletin d'adhésion 2024

Le bulletin d'adhésion 2024 de la FOF Bretagne est accessible ici.